AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bahind the walls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bang bang
My baby shøt me døwn


Messages : 108
Date d'inscription : 01/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Bahind the walls   Sam 14 Mai - 15:44



╬ beyond the mirror ╬

╠Don't look behind the walls ... hell is coming╣


    Des mains fines aux longs doigts proprement manucurés et divinement soignés, feuilletaient un grand dossier avec une lenteur calculée.
    A la vue d’un article découpé d’un journal, un sourire en coin se dessina mollement sur les lèvres pulpeuses de la jeune femme alors que ses yeux finement maquillés se concentraient à lire les lignes. L’amusement éclatait dans ses prunelles rieuses.

    Article paru dans la presse : 10-07-1951

    «Le célèbre Cabaret « The Divine » connu pour ses différents shows alléchants et ses talentueux danseurs, a été hier victime d’une étrange série de meurtre. On peut même parler de génocide étant donné que tous les employés, clients et danseurs travaillant cette nuit là, ont trouvé la mort dans d’obscures conditions.
    Selon les enquêteurs, aucune arme de crime n’a été retrouvée encore moins de témoins qui pourraient rapporter les faits et qui pourrait confirmer que les meurtres ont été bel et bien intentionnels. Les policiers qui ont retrouvé les corps, ont rapporté les atrocités que les victimes ont subies. Des cas décapités, d’autres découpés ou éventrés digne des œuvres des grands tueurs en série. Cependant, un des enquêteurs a souligné qu’étrangement, tous les corps ont été dépourvus de leur organe de vie.
    Sommes-nous face à une nouvelle machine à tuer ? Ces meurtres ont-ils un rapport avec les différentes races ethniques des employés et danseurs ?
    La police n’a pas encore pu répondre à toutes ces questions»

    Rapport de l’enquêteur Edwart Montgomery : 10-08-1951

    «Je viens de finir d’interroger Marie Adams, une ex-danseuse de The Divine. Elle a été renvoyée une semaine avant la série de meurtres qu’avait connus le cabaret. Je lui ai, bien entendu, demandé les raisons de son licenciement et sa réponse m’a sérieusement intrigué. Marie avait dit qu’elle avait moult fois entendu des voix inhumaines dans sa loge, elle avait vu des ombres passer ou encore avait perdu des objets pour les retrouver dans d’autres endroits improbables. Elle avait rapporté ces faits à la gérante et celle-ci l’avait mis dehors, lui crachant qu’elle devait consulter un psychiatre.
    Ce qui me rend perplexe, c’est que le rapport de psychiatre annonce que Marie ne souffre d’aucune maladie encore moins de hallucinations et ce qui est encore plus frappant c’est que Liza Manuel, une ancienne employée a approximativement vécu la même chose que Marie.
    Le responsable des meurtres peut-il donc avoir un rapport avec des histoires paranormales vu que ces deux jeunes femmes sont déclarées cliniquement souffrantes d’aucune maladie mentale ?»

    Un léger rire moqueur quitta les lèvres fines de la femme alors que ses petites mains fermaient le dossier pour le déposer sur son bureau. Elle fit virevolter son fauteuil vers la grande baie vitrée qui donnait une vue imprenable sur la ville de New York.
    Voila qu’après 60 ans de fermeture, The Divine ouvre à nouveau ses portes grâce à Jalenna Watson, la descendante directe de la famille qui avait longuement tenu le cabaret. Après toutes ses années, elle avait décidé de redonner vie à cet endroit sachant parfaitement que les habitants de la ville ne se souvenaient plus de ce qui s’est passé ; les personnes qui ont retrouvé la mort étaient pour la plus part de races différentes, le racisme avait été un moteur non négligeable pour classer l’affaire et ne plus en parler. Sans oublier le fait qu’après le rapport de l’inspecteur Montgomery les deux jeunes femmes ont été internées à cause des pertes de mémoire qu’elles avaient eues, confirmant ainsi que ces histoires paranormales ne sont que des illusions créées par des maux cérébraux naissants. Cette histoire de meurtre a été oubliée et pourtant … elle seule avait les réponses, elle seule savait ce qu’il y avait dans ce maudit Cabaret, elle seule savait que toute personne acceptant de travailler dans le cabaret, ne pourrait plus jamais le quitter à cause du pacte invisible qui prend naissance dès qu’on signe un contrat tout comme elle seule savait que les lieux étaient déjà habités et qu’il y avait un autre monde au-delà de ces murs …

    Elle seule savait que tôt ou tard, le même scénario se répétera et que rien ne pourra les arrêter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtest.creer-forums.com
 

Bahind the walls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ZDoom][Single Player] Claustrophobia : The Walls Close In
» [Résolu] Manning de City Walls+southron mercenaries
» Manning the city walls et Burning Bridges
» Images, Walls, Fan arts, etc...
» Walls squattage?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 2éme catégorie :: merde2 :: Merde 1000-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit